Top 10 des questions à poser a son expert comptable aux Pays-Bas en 2017

Top 10 : Questions à poser à votre expert comptable aux Pays-Bas en 2017 

1 – Créer son entreprise aux Pays-Bas

Comme évoqué dans notre article créer son entreprise aux Pays-Bas, la création d’une entreprise est relativement simple et rapide aux Pays-Bas et cela même si vous ne parlez pas néerlandais, l’anglais sera suffisant. N’hésitez pas cependant à prendre un expert comptable. En effet, il saura vous guider dans  les démarches administratives et vous évitera de payer des amendes pour des démarches que vous aurez oublié de réaliser ou que vous aurez mal réalisés, notamment du fait de la barrière de la langue. Le coût d’un expert comptable aux Pays Bas n’est pas excessif et il est déductible en frais tout comme en France.

2 – Choisir le statut de son entreprise aux Pays-Bas

Votre expert comptable saura vous orienté pour le choix du statut de votre entreprise. Si vous avez uniquement une activité de service en tant que free lancer avec peu de clients, le choix sera assez simple et une société « eenmanzak… «  équivalent a une EURL (Entreprise Unipersonnelle a responsabilité limité) en France.

Cependant, si vous avez une activité de vente de produits, une activité plus complexe ou a fort revenus, il pourra être intéressant de créer une SARL, appellé BV aux Pays-Bas :Besloten Vennootschap. Un des avantages et que vous pourrez vous verser un salaire moins important que vos revenus et donc optimiser fiscalement puisqu’en fin d’année vous déclarez des revenus moins importants et la part restante sera imposable mais a un taux moins important.

3 – Les déclarations de TVA

Votre expert comptable pourra également réaliser vos déclarations de TVA pour vous et vous éviter des erreurs simples qui généreront des amendes de plus de 200 euros la plupart dut temps (265 euros dans mon cas pour ne pas avoir déclarer que je n’avais pas perçu de TVA!). Si vous avez un seul client ou une activité très simple, l’expert comptable ne sera cependant pas indispensable. Vous pourrez réaliser votre déclaration de TVA aux Pays-Bas vous même.

4 – Le travail à distance / de chez soi

SI vous êtes free lancer et que vous souhaitez travailler de chez vous, vous pouvez déduire une partie de votre loyer. Cependant les règles sont assez strictes et peu applicable. En effet, il faut que votre logement comprenne un accès séparé avec une porte séparé pour votre bureau professionnel. Si vous êtes dans ce cas, vérifiez avec votre expert comptable la législation et les différentes possibilité. N

Vous pouvez également travailler dans un espace de co-working space ou encore devenir digital nomade et parcourir le monde comme nous le faisons et travailler d’une plage en Thailande ou encore d’un coworking space A Bangkok ou a Hanoi!

5 – Les frais professionnels, que peux ton déclarer

La déclaration de frais professionnels est plutôt similaire à la France, vous pourrez déclarer l’ensemble des frais nécessaires a votre activité tels qu’un téléphone, un ordinateur, une connexion internet… Vous pourrez également déclarer les frais de transport, de déplacement ou de bouche lié a votre activité où à la rencontre de clients.

6 – Le nombre de clients minimum

Selon la loi néerlandaise, sur le long terme vous devez avoir plus d’un client pour conserver votre société, faute de quoi votre contrat avec votre client pourra être considéré comme un emploi déguisé et vous pourrez éventuellement être en droit de demander la requalification de votre relation contractuelle en contrat de travail. L’Etat néerlandais pourrait donc vous sanctionner du fait de cette situation de client unique. Il faudra donc que vous ayez sur le moyen-long terme plusieurs clients. L’Etat néerlandais comprend bien qu’au début d’une activité , il est fréquent d’avoir uniquement un seul client. Cependant, la loi néerlandaise reste vague sur la durée durant laquelle vous pourrez conserver votre activité avec un seul client uniquement. Il y a donc un certain flou qui peut vous être soit favorable soit préjudiciable en fonction de votre situation.

7 – L’adresse de votre société au Pays Bas

L’adresse de votre société peut être la même que votre adresse personnelle actuelle et cela même si vous êtes locataire. Il est à notre connaissance pas nécessaire de demander l’autorisation de votre propriétaire pour immatriculer votre société a votre adresse dans le cadre d’une activité de service sous le statut « eenmanzak ». Par ailleurs, l’adresse devra forcément être aux Pays-Bas et ne pourra pas être dans un autre pays. Si vous n’avez plus d’adresse aux Pays-Bas (que vous vous soyez désenregistré ou non) vous ne pourrez pas conserver votre société aux Pays-Bas et cela même si tous vos clients sont également basé aux Pays-Bas.

8 – Le calcul des impôts sur les bénéfices au Pays bas

Le montant d’imposition des bénéfices aux Pays-Bas après déduction des frais, exonération et abattements est le suivant :

Taux et tranche d’imposition pays Bas

  • Jusqu’à 19,982: 8.9 percent (EUR 1,778)
  • Entre 19,982 euros et  33,791 euros: 13.15% (EUR 1,816–3,594)
  • Entre 33,791 euros et 67,072 euros: 40.80%  (EUR 13,579–17,173)
  • Au delà 67,072 euro : 52%

Le montant de l’imposition dépend de nombreux facteurs qui peuvent faire varier positivement ou négativement le montant d’imposition. Pour éviter toute surprise, partez sur une base de calcul d’imposition haute et épargner ce montant tout les mois.

Consulter notre article sur les différences d’impôts entre la France et les Pays-Bas pour plus d’informations. Vous pouvez également vous rendre sur le site du Belastingdienst (Impôts néerlandais)

Les déductions fiscales possibles aux Pays-Bas

Il existe deux déductions fiscales possibles aux Pays-Bas pour les sociétés avec le statut « eenmanzak »  :

Exonération 1 : 7000 euros

Exonération 2 : 2000 euros

Par ailleurs un abattement de 40% est également réalisé avant de calculer le montant total imposable. Nous avons créer un calculateur excel, si vous nous le demandez en commentaire nous vous l’enverrons par email.

9 – La fermeture d’une entreprise aux Pays-Bas

Fermer son entreprise aux Pays-Bas est très simple, cela consiste à réaliser une déclaration sur internet et si vous quittez le pays a vous rendre a la Mairie la plus proche ou a faire la déclaration par courrier. La déclaration par courrier est possible uniquement si la totalité des personnes composant votre ménage quittent les pays bas. Pour plus d’informations et télécharger le formulaire vous pouvez consulter le site Iamsterdam.

Vous devrez par ailleurs réaliser une clôture fiscale supplémentaire. Par exemple si vous fermer votre société néerlandaise en Février 2018, vous ou votre expert comptable aller devoir réaliser une clôture pour Janvier-Février 2018.

10 – L’ouverture d’un compte bancaire

Ouvrir un compte bancaire aux Pays-Bas est assez simple, il vous suffit d’avoir une adresse aux Pays-Bas et de vous déplacer dans n’importe qu’elles banques. Ing et Abn Amro sont les deux principales banques aux Pays-Bas. Si vous ne parlez pas néerlandais, je vous conseil Abn Amro car l’espace compte en ligne est en Anglais et ils ont un service dédié pour les anglophones . Pour en savoir plus vous pouvez consulter notre article ouvrir un compte bancaire aux Pays-Bas.

L’assurance maladie pour les professionnels

En fonction de votre activité, il peut être nécessaire de contracter une assurance maladie professionnelle. Je dois vous avouer que je ne suis pas trop calé sur ce sujet. N’hésitez pas à partager des infos en commentaire si vous en avez plus. J’ai un peu négligé cet aspects qui peut se révéler très important. Un ami Australien a payé 5000 euros pour un appendicite à Amsterdam et il n’avait pas d’assurance maladie. il a heureusement pu faire passer les frais sur l’assurance de sa carte bancaire Visa Premier. Si vous avez pas encore de carte Visa Premier, sachez qu’elles sont gratuite en France chez toutes les banques en ligne, pour plus d’informations, vous pouvez consulter ce comparateur bancaire

Les Auteurs du blog génération digital nomade :

Clara et Mathieu sont deux expatriés Francais à Amsterdam. Après 1 an à Londres, ils ont décidé de s’installer a Amsterdam durant 3 ans. Ils ont ensuite décidé de devenir digital nomade et de faire le tour du monde en alternant espace de coworking et café au bord de plages paradisiaques. Devenez vous aussi libre et réalisez vos rêves grâce à notre guide pour devenir digital nomade.

Post Author: Generation Nomade

Clara et Mathieu sont deux expatriés Francais à Amsterdam, après 1 an à Londres, ils ont décidé de s’installer a Amsterdam durant 3 ans. Ils ont ensuite décidé de devenir digital nomade et de faire le tour du monde alternant coworking space et café au bord de plage paradisiaque. Devenez vous aussi libre et réaliser vos rêves grâce à nos conseils pour devenir digital nomade.

3 pensées sur “Top 10 des questions à poser a son expert comptable aux Pays-Bas en 2017

  • […] pourront se faire en Anglais. Une fois l’entreprise créée, je vous conseille de trouver un expert comptable pour votre entreprise au Pays-Bas. Toutes les déclarations de TVA, d’imposition et autre […]

  • […] En tant que résident fiscal néerlandais, vous paierez vos impôts et taxes aux Pays Bas en fin d’année. Contrairement au prélèvement automatique effectué pour tout les salariées Néerlandais, en tant qu’entrepreneur aux Pays-Bas vous devrez réaliser vos déclaration de TVA et déclaration de revenus. Cela est donc un peu plus complexe et il peut être judicieux de trouver un expert comptable néerlandais. […]

  • […]  le login et le mot de passe nécessaire a la déclaration en ligne. Vous pouvez également trouver un expert comptable néerlandais qui pourra se charger de la déclaration de TVA pour […]

Laisser un commentaire